Les sept paroles du Christ en Croix

Les sept paroles du Christ en Croix

Par Monsieur l’abbé Sébastien Leclère, FSSP

Lorsque quelqu’un meurt, ses paroles ont une valeur testamentaire.
Un message fondamental est alors livré car il sera le dernier et le dernier
ne peut être qu’essentiel, pour que la vacuité ne ponctue pas les adieux
de la vie humaine. Il est vrai aussi que souvent l’on meurt comme l’on a vécu et les dernières paroles sont alors le miroir de toute une vie. “Encore un instant Monsieur le bourreau” n’est certes pas “Au Ciel, et au galop !”, car la vie de la pauvre comtesse du Barry, qui dut monter à l’échafaud pour avoir été la maîtresse du Roi, n’est pas celle de la dernière fille de Louis XV, Madame Louise, la vénérable du Carmel de Saint-Denis. Il y a un abîme entre ne vivre que dans l’instant, comme un aveugle prisonnier du monde obscur, et ne vivre que pour l’éternité, cet instant de Dieu, et les paroles du dernier instant peuvent le révéler.

La suite de l’article est sur ce lien.

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑